Accès rapide

Haut de la page

THE RAT CASE: LA RÉPONSE DES PAYCERS

Chers Fans,

La direction des Paycers en est finalement arrivé à une décision, suite aux commérages entourant l'histoire désormais surnommée "The Rat Case". Suite à la cuisante défaite des Blue Ribbons qui se sont inclinés 25-7 le 17 juin dernier, les DG des Paycers et le camp Ramia ont dialogué pendant de longues heures afin de trouver un terrain d'entente qui satisferait les deux partis concernés. C'est d'ailleurs en raison de cet entretient qui devait se faire le plus rapidement possible que Geoffroy "José Cuervo" Huet et "The Ramia" n'étaient pas présents au Sealtest Field d'Outremont pour le duel tant attendu. Le rendez-vous étant possible uniquement suite l'acquiescement de Ramia aux demandes du capitaine des Rubans Bleus, qui ne pouvait avoir confiance en Ramia pour le moment.

Voici les propos de José Cuervo ce matin en conférence de presse au centre d'entraînement des Paycers à Blainville:

"J'ai à la fois le regret et le plaisir d'annoncer que le Club des Paycers a décidé de ne pas signer l'entente qui lierait "The Ramia" et les Paycers pour les prochaines années. L'alignement étant déjà complet et surtout déjà trop efficace pour y insérer un joueur dont les pieds ne semblent s'accomoder d'aucune chaussure. Cependant plusieurs éléments restaient à considérer dans le possible échange. "The Ramia" aurait assurément été un élément important pour l'atmosphère dans le vestiaire et aurait été un atout de taille en série de part sa fougue et sa détermination. De plus, il aurait été prématuré de se fier à ses récentes statistiques, qui sont malgré tout impressionnantes, pour l'insérer dans un alignement gagnant. Il est évident que "The Ramia" se serait facilement fait une place au sein des Paycers, mais ce sera certainement pas pour le moment."

Suite à ces propos, il sera intéressant de connaître la réponse de Julian "Firecock" Ramia, qui ne digèrera certainement pas cette conclusion. Est-ce que cette nouvelle continuera de miner le moral de cette équipe déjà affaiblie par l'absence de leur lanceur partant pour les 6 ou 7 prochaines parties? Ce qui est certain aujourd'hui, c'est que cette histoire est loin d'être terminée.